E-commerce

Financement de stock en e-commerce : une piste nouvelle à explorer

financement stock

Vendre en ligne suppose de livrer dans des délais rapides et donc de disposer de stocks suffisants. Ce point essentiel au développement du business est au cœur des préoccupations de la plupart des e-commerçants. Comment trouver aisément le cash indispensable au financement du stock ? Diverses solutions classiques s’offrent à vous, mais elles présentent leur lot d’inconvénients. À côté, le revenue-based financing (RBF) dispose en revanche de beaucoup d’atouts pour vous séduire. 

SOMMAIRE :

1 - Les stocks en activité e-commerce, c’est vital

2 - Financement de stock traditionnel : les inconvénients

3 - Un financement de stock novateur : le revenue-based financing

1 - Les stocks en activité e-commerce, c’est vital

Quand le client commande sur le Web, il a déjà analysé les délais de livraison proposés par votre site. Présenter des dates très lointaines ou vagues peut s’avérer rédhibitoire. Ne pas tenir sa promesse peut conduire à perdre ce client déçu par votre service de livraison. Il ne recommandera probablement plus de produits sur votre site. Aussi, détenir un stock de marchandises suffisant s’impose afin de servir correctement le client. 

1.1 - Le stock de départ, un poste incontournable pour se lancer

Évidemment, sans marchandises à vendre, il semble impossible de se lancer dans une activité e-commerce. À la création de la société, un professionnel des ventes en ligne recherche donc un financement de son stock initial c’est-à-dire une solution pour payer ses premiers achats de produits à chaque fournisseur. 

1.2 - La croissance des ventes passe par une progression du BFR et des stocks

Le besoin en fonds de roulement (BFR) d’une activité e-commerce correspond à la différence entre la valeur des stocks détenus et le montant des dettes à payer aux fournisseurs. En effet, le poste créances clients est nul étant donné que les ventes se font en ligne et au comptant. Ce type d’entreprises ne peut donc pas recourir à l’affacturage pour l’optimisation de son cash. 

Quant au stock, il comprend souvent des marchandises à revendre voire des matières premières qui entrent dans un cycle de fabrication et de préparation de commandes. Mathématiquement, l’e-commerçant qui élabore un projet de croissance de ses ventes doit anticiper l’augmentation de son BFR. Il doit de nouveau chercher un complément de financement pour ce stock supplémentaire.

1.3 - Les risques induits par la rupture de stocks en e-commerce

Sans trésorerie ou financement du stock, l’entreprise e-commerce risque de ne disposer d’aucune marchandise à vendre. Le fournisseur en butte à des retards de paiement de ses factures a tendance à s’impatienter. Il arrête de livrer l’e-commerçant en produits finis, matières premières ou emballages. Plus de stock, plus de ventes ! Plus de ventes, plus d’activité, c’est la faillite qui guette la société

1.4 - Le financement du stock : une nécessité au quotidien

En tant que chef d’entreprise d’un e-commerce, gardez cette préoccupation en tête en permanence. L’achat de stocks et la recherche de financements constituent un enjeu de tout premier plan pour la bonne marche de votre business. C’est le début du crédit auprès des clients si vous souhaitez commencer à vendre en ligne.

2 - Financement de stock traditionnel : les inconvénients

Vous pouvez en théorie recourir à de nombreux financements classiques pour vos stocks comme un crédit court terme à la banque, un prêt du type crowdfunding ou une levée de fonds. Toutefois, ces solutions financières restent pour la plupart complexes voire hasardeuses à obtenir, sans compter la dilution induite parfois du capital. Voici un panorama de ces financements mitigés pour les stocks en e-commerce.

2.1 - Financement de stock sur fonds propres hors levée de fonds

L’e-commerçant, surtout au démarrage, apporte de l’autofinancement dans son entreprise. Il perçoit parfois des aides publiques. Il recherche aussi des financements auprès de ses proches, famille et amis. On parle alors de love money. Pour les besoins ultérieurs et notamment pour augmenter les stocks, recourir de nouveau à ce type de solutions financières peut s’avérer compliqué.

S’y ajoutent les prêts d’honneurs à taux zéro ainsi que les opérations de crowdfunding au travers de plateformes spécialisées. Ces financements exigent de monter des dossiers détaillés afin de convaincre les investisseurs

2.2 - Les levées de fonds en start-ups

Les entreprises de vente en ligne présentent souvent des caractéristiques de start-ups. La croissance est très rapide et les produits innovants semblent très prometteurs. Ce type de société recourt à des levées de fonds, parfois à plusieurs phases de son développement. Plus vous renouvelez l’opération, plus vous diluez le capital en faisant entrer de nouveaux associés. C’est inévitablement une réduction voire une perte du pouvoir pour les fondateurs. En outre, décrocher une levée de fonds constitue un réel parcours du combattant pour l’entrepreneur

2.3 - Les prêts bancaires et crédits de campagne pour les activités saisonnières

Avec une activité de vente en ligne récente, vous éprouvez souvent des difficultés pour obtenir un crédit à moyen terme auprès de la banque afin de consolider le fonds de roulement. Niveau de garantie insuffisant, absence de bilans comptables, décrocher le contrat de prêt reste compliqué. 

Le professionnel du e-commerce peut solliciter un crédit de campagne, financement de stock à court terme, notamment en cas de saisonnalité marquée dans l’entreprise. La banque propose par exemple un billet à ordre qui consiste à mettre les marchandises en gage comme garantie. C’est une procédure contraignante et lourde sur le plan de la gestion administrative. 

3 - Un financement de stock novateur : le revenue-based financing

À côté de ces pistes traditionnelles pour le financement de stock en e-commerce, un système novateur émerge, rapide et simple à déployer. Ainsi, le RBF ou revenue-based financing a beaucoup d’atouts pour plaire aux entreprises du Web

3.1 - Qu’est-ce que ce financement court terme et non dilutif ?

Encore relativement méconnu, le revenue-based financing se développe actuellement en France. Très implanté aux USA, c’est un crédit court terme dont le remboursement table sur les revenus futurs de l’entreprise qui emprunte. Idéal pour financer le BFR et la croissance d’une activité e-commerce, il se rembourse sur les ventes de demain et finance l’achat de marchandises d’aujourd’hui.

3.2 - Unlimitd, spécialiste du RBF pour le financement du e-commerce

Unlimitd est votre interlocuteur, expert en RBF. Pour le secteur du e-commerce, nous apportons le cash nécessaire aux dépenses publicitaires et à la croissance de vos stocks. Après une analyse rapide de vos données commerciales notamment, vous pouvez obtenir un crédit sous forme d’avance financière. Le montant en euros peut représenter jusqu’à 40 % de vos revenus dans la limite de 250 000 euros. Le professionnel du e-commerce dépose la facture de son fournisseur sur la plateforme. Unlimitd règle directement le tiers pour les marchandises achetées. 

3.3 - Avantages du RBF pour financer le stock en e-commerce

Avec Unlimitd, vous évitez la dilution de votre capital par rapport à une levée de fonds. Vous n’avez pas à fournir de garantie personnelle contrairement à ce qu’exige une banque. Ce type de financement de stock pour entreprise ne comporte pas de frais cachés. Les remboursements flexibles s’adaptent à vos revenus.

Le financement de stock reste une préoccupation régulière pour les e-commerçants. Plutôt que de vous compliquer la vie avec des financements bancaires ou des levées de fonds, orientez-vous à la place ou en complément vers le RBF avec Unlimitd. C’est une solution rapide à déployer, flexible, transparente et sans dilution.

Juin 10, 2022
Julien Zerbib
financement stock avec Unlimitd
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite
trésorerie Saas
SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
Où trouver des investisseurs
Autres

Septembre 27, 2022

Chercher et trouver des investisseurs : comment s’y prendre ?

Toute entreprise a besoin de cash tant à la création, pour la marche des affaires que pour sa croissance. Mais où trouver des investisseurs selon les nécessités du moment ? Ça dépend !

Lire la suite