SaaS

Capital-risque | Conseils pratiques pour compléter ce financement

Les entreprises du type start-up, du secteur de l’innovation ou à croissance prometteuse recherchent des financements à plusieurs étapes de leur vie. Le capital-risque constitue la voie royale pour consolider ses fonds propres dans la phase d’amorçage ou de création. Toutefois, compléter ce financement s’avère souvent judicieux pour le développement du business d’une société. Les SaaS trouvent alors dans le revenue-based financing une solution efficace et compatible avec la présence de capital-risqueurs. Regardons successivement les modalités du capital-risque et du RBF. Vous comprendrez alors pourquoi ces deux types de financement sont de réels alliés dans une entreprise du type SaaS.

Comment fonctionne le capital-risque ?

Savez-vous ce qu’est concrètement le capital-risque et comment ça marche ? Ce système nous vient des États-Unis sous l’appellation de VC pour Venture Capital. Vous le rencontrez aujourd’hui régulièrement quand on évoque le financement des entreprises en création ou en phase de démarrage.

Définition du capital-risque, une catégorie de capital-investissement

Le capital-investissement recouvre l’ensemble des solutions qui permettent d’entrer au capital des sociétés non cotées en Bourse. Des investisseurs s’engagent sous forme de prise de participation auprès d’entreprises qui présentent des chances de plus-values conséquentes et rapides, sous 4 à 7 ans.

Le capital-risque fait partie du capital-investissement. Il concerne seulement les créations d’entreprises dans le secteur de l’innovation ainsi que les jeunes pousses très prometteuses sur le plan de la croissance. L’objectif des capital-risqueurs consiste à réaliser un investissement financier dans des sociétés en vue du développement d’un produit novateur et générateur d’un gain maximum.

Les bénéficiaires de financement sous forme de Venture capital (VC)

Les start-ups ou entreprises innovantes en phase d’amorçage recherchent ce type de financement pour décoller. Réaliser des prototypes et des essais exige du cash pour une PME. Il peut s’agir également de besoin de financement pour piloter le lancement commercial de nouveaux produits ou services.

Ce profil d’entreprises correspond notamment aux SaaS qui développent des solutions logicielles innovantes avec la perspective de revenus récurrents issus des abonnements.

Qui sont les sociétés de capital-risque en France ?

Les capital-risqueurs sont des sociétés de gestion qui disposent de l’agrément de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Elles pilotent des fonds d’investissement sous plusieurs formes :

  • fonds communs de placement à risque (FCPR) ;
  • fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) ;
  • société de capital-risque (SCR) ;
  • fonds d’investissement de proximité (FIP).

Il s’agit de fonds nationaux privés ou publics souvent spécialisés par domaines d’activité ainsi que des fonds régionaux. N’oublions pas les business angels, le Corporate venture ainsi que le micro-capital-risque. Adressez-vous à Bpifrance ou France Invest par exemple pour plus d’information sur ces investisseurs. Ils peuvent prendre une participation en capital dans votre société.

Les avantages du capital-risque

Obtenir un financement bancaire classique pour lancer une activité, c’est parfois mission impossible. Avec le capital-risque, des investisseurs vous accompagnent financièrement et vous apportent aussi leur réseau, voire leurs conseils en gestion d’entreprise. Cette consolidation des capitaux propres constitue un levier puissant pour votre projet. Elle renforce votre assise et votre crédibilité, notamment pour tenter de décrocher un emprunt.

Les limites du financement en fonds propres pour un SaaS

Toutefois, un financement sous la forme de capital-risque présente aussi des inconvénients et des limites. Tout d’abord, vous diluez le capital en faisant entrer des actionnaires nouveaux dans votre société. Si vous renouvelez l’opération, peu à peu votre pouvoir de décision se réduit. Après le démarrage ou le lancement d’une nouvelle prestation, d’autres solutions plus adaptées à l’activité des SaaS existent.

Les financements complémentaires intelligents pour une SaaS

Votre SaaS a décollé et la phase d’amorçage de votre PME est derrière vous ? Le temps est venu pour assurer la croissance et le développement de trouver des sources de financement autres que les fonds propres et le capital-risque. D’ailleurs, les investisseurs de la VC vous imposent souvent d’ajouter de l’endettement à votre bilan.

Les inconvénients du crédit bancaire traditionnel

Votre entreprise présente une ou deux années d’existence et dispose de revenus récurrents sous forme d’abonnement ? Rien ne garantit pourtant d’obtenir aisément un financement classique auprès d’une banque. Souvent, frileuse, elle exige notamment la production de 3 bilans comptables, sans oublier le respect de ratios de solvabilité. Alors, comment faire ? Heureusement, des solutions alternatives existent et se développent en France, en particulier pour les activités en mode SaaS.

Le RBF (revenue-based financing), un allié pour compléter le financement des SaaS

Avec le RBF, vous disposez d’un réel complément au financement capital-risque. Rapide et simple à mettre en œuvre, il complète parfaitement un Venture capital en phase de croissance et de commercialisation effective. Regardons comment cela fonctionne.

Définition du revenue-based financing, un financement participatif non dilutif

Le revenue-based financing ou RBF fait partie de ces solutions émergentes en provenance directe des USA. L’idée est simple. Comme vous disposez avec votre activité de revenus réguliers sous forme d’abonnement, profitez pour recevoir le cash par avance. Avec cette trésorerie, vous pouvez financer la croissance. Ces organismes prêteurs analysent votre dossier sur la base de votre exploitation future et non pas des bilans comptables passés. Ils s’intéressent à votre business, vos clients, votre taux de churn et votre CRM.

Un prêt participatif RBF pour financer quoi ?

Une entreprise en mode SaaS, après la mise au point des services ou logiciels, s’attache à développer leur commercialisation. Pour franchir la marche, elle doit déployer de multiples actions. Investir dans la communication, le marketing et les forces commerciales coûte de l’argent. Selon la taille atteinte par le business, la structuration des équipes s’impose aussi parfois y compris en back-office. Pour tous ces investissements humains et immatériels, le RBF constitue une solution. Vous financez vos besoins actuels par vos revenus futurs sans recourir de nouveau à un investisseur.

L’offre de Unlimitd, spécialiste du revenue-based financing en France

Chez Unlimitd, notre rôle consiste à accompagner vos projets au-delà du capital-risque. Nous complétons le financement de votre activité grâce au processus RBF dont nous sommes experts en France. Vous recevez après l’étude sous 48 heures de votre dossier, un prêt participatif d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 40 % de vos revenus récurrents. Vous stoppez ainsi la dilution de votre capital après avoir réalisé une ou plusieurs opérations du type Venture capital auprès d’investisseurs.

Envie de creuser l’analyse financière de vos projets avec nous ? Contactez-nous. Les experts d’Unlimitd vous accompagnent dans l’évaluation de vos besoins et la recherche d’une solution de financement simple et rapide. Vous évitez la dilution de votre capital contrairement au capital-risque. Vous ne faites pas entrer d’investisseurs dans votre société.

Avril 19, 2022
Julien Zerbib
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
E-commerce

Mai 10, 2022

Pourquoi Greenmetrics et Unlimitd s’associent ?

Interview de Julien Zerbib, CEO Unlimitd et Nicholas Mouret, CEO Greenmetrics

Lire la suite
SaaS

Avril 19, 2022

Besoin de trésorerie en SaaS : Comment y faire face ?

Le cash c’est le nerf de la guerre dans une entreprise. Pour se développer comme pour pérenniser sa société, le suivi des encaissements et décaissements s’impose. Vous vous demandez comment répondre à un besoin de trésorerie en SaaS ? Voyons d’abord comment calculer vos besoins en financement et pourquoi une bonne gestion de trésorerie constitue un réel atout. Nous vous détaillons ensuite les solutions qui permettent d’y faire face, notamment grâce à un crédit à court terme rapide et non dilutif, le RBF.

Lire la suite