SaaS

Comment réaliser le calcul de la trésorerie nette ?

trésorerie net calcul

Indicateur important de la bonne santé d’une entreprise, la trésorerie nette peut être facilement calculée. Alors qu’est-ce que la trésorerie nette exactement ? Pourquoi en effectuer le calcul ? Comment s’y prendre ? Comment la maitriser ? Comment faire pour optimiser la trésorerie de son entreprise ? Explications !

La trésorerie nette, c’est quoi ?

Avant d’aborder la question du calcul de la trésorerie nette, il convient de définir ce à quoi elle correspond. Lorsque l’on parle de trésorerie nette, on parle du montant pouvant être mobilisé à court terme, soit dès lors que l’entreprise en aura le besoin. Par ailleurs, ce montant permet aussi de mieux appréhender l’équilibre de la structure financière de la société. En d’autres termes, il s’agit d’un indicateur de la bonne santé de l’entreprise.

La trésorerie nette peut être définie comme l’écart entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement. Le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement (qu'est ce que le BFR) peuvent être calculés à partir du bilan comptable et sont eux aussi des notions essentielles qui permettent de se rendre compte de la bonne santé de l’entreprise. On peut donc commencer par leur calcul avant de s’atteler au calcul de la trésorerie nette.

Pourquoi effectuer le calcul de la trésorerie nette ?

Le calcul de la trésorerie nette d’une entreprise peut être effectué à sa création ou dans le cadre de son développement. Cet indicateur doit être suivi pour obtenir des informations précieuses afin de conserver une bonne gestion de l’entreprise.

Lors de la création d’entreprise

Le besoin en trésorerie est inhérent à la bonne santé d’une entreprise et d’autant plus en phase de création. Une personne qui crée ou reprend une entreprise doit en effet s’assurer qu’elle disposera d’un montant suffisant jusqu’à ce que l’activité devienne rentable. En calculant la trésorerie nette, il va alors pouvoir prévoir un financement adapté à son besoin. La trésorerie nette est donc l’une des données que l’on retrouve dans un business plan. Dès lors, on peut s’assurer de la viabilité d’un projet, mais aussi connaitre le montant des fonds nécessaires à son lancement.

Tout au long de la vie de l’entreprise

Le calcul de la trésorerie nette ne se fait pas que lors de la création de l’entreprise, mais aussi tout au long de la vie de cette dernière. Elle doit en effet être suffisante pour permettre le bon fonctionnement de l’entreprise. Le suivi de ce montant tout au long de la vie de l’entreprise lui permet ainsi :

-        De rester financièrement indépendante

-        De réagir plus aisément en cas de difficulté

Le calcul peut alors être effectué mensuellement ou de manière hebdomadaire selon la préférence du dirigeant. Il est par ailleurs nécessaire dans le cadre d’une demande de financement qui aura pour but le développement de l’entreprise.

Comment réaliser le calcul ?

Pour rappel, le calcul de la trésorerie nette d’une entreprise se fait en calculant la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement (BFR). On peut alors opter pour deux méthodes de calcul différentes, soit :

-        Fonds de roulement – besoin en fonds de roulement = trésorerie nette

-        Disponibilités – dettes financières à court terme = trésorerie nette

Si l’on dispose des données précédemment citées, le calcul de la trésorerie nette peut donc être effectué de manière simple et rapide. On peut alors tout à fait envisager de le réaliser de manière mensuelle ou hebdomadaire en fonction de ses besoins.

Analyser le résultat

Une fois le calcul de trésorerie nette réalisé, on peut obtenir un résultat soit positif soit négatif.

Une trésorerie nette positive

Si le résultat du calcul s’avère positif, cela signifie que les besoins à court terme de l’entreprise peuvent être financés. Dès lors, on peut conclure d’une bonne santé financière de l’entreprise. Cela étant, il est aussi intéressant de comprendre la raison de ce surplus de trésoreries, ne serait-ce que pour s’assurer qu’il n’y a pas d’erreurs. On peut aussi trouver comme cause une opération ponctuelle comme une cession d’actif ou un manque d’investissement. Une trésorerie nette positive n’est alors plus forcément considérée comme le signe de la bonne santé de l’entreprise.

Une trésorerie nette nulle ou négative

Si le résultat du calcul de la trésorerie nette offre un résultat nul, cela signifie que l’entreprise couvre à peine ses besoins. Elle ne dispose alors que de peu de liberté et il peut être difficile d’imaginer une évolution de cette dernière.

Si le résultat est négatif, cela signifie que l’entreprise manque de fonds pour assurer sa bonne santé et son fonctionnement. Il est alors important de comprendre les éléments en cause dans ce type de situation pour intervenir et trouver des solutions adéquates avant de se retrouver en situation de cessation de paiement.

Comment mieux maitriser la trésorerie nette ?

Il existe plusieurs manières d’améliorer la trésorerie nette et principalement en comprenant les éléments qui font qu’elle n’est pas suffisante. Par ailleurs, deux options complémentaires sont aussi à envisager :

-        Améliorer le fonds de roulement

-        Réduire le besoin en fonds de roulement

Améliorer le fonds de roulement

L’amélioration du fonds de roulement implique de trouver des ressources afin de bénéficier de plus de liquidités pour répondre au besoin du BFR. On peut dès lors envisager une solution de financement comme par exemple le Revenue Based Financing qui permet de n’emprunter qu’en fonction des revenus futurs de l’entreprise. On s’assure ainsi d’opter pour une solution fiable et sécurisée.

Réduire le besoin en fonds de roulement

La réduction du besoin en fonds de roulement peut être une solution alternative ou complémentaire à la première. Pour y parvenir, on peut notamment :

-        Réduire le montant des stocks

-        Réduire les pertes liées au stockage

-        Produire seulement au fur et à mesure des commandes

-        Réaliser des économies dans tous les domaines possibles

-        Réduire les délais de paiement

-        Etc.

Avril 13, 2022
Julien Zerbib
Julien Zerbib fondateur de UNLIMITD
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite
trésorerie Saas
SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
Où trouver des investisseurs
Autres

Septembre 27, 2022

Chercher et trouver des investisseurs : comment s’y prendre ?

Toute entreprise a besoin de cash tant à la création, pour la marche des affaires que pour sa croissance. Mais où trouver des investisseurs selon les nécessités du moment ? Ça dépend !

Lire la suite