Autres

BFR positif : définition, utilité et actions à mener

BFR positif unlimitd

Fonds de roulement (FDR) et besoin en fonds de roulement (BFR) font partie des ratios à suivre dans toute entreprise qui gère sa trésorerie. Pourquoi parle-t-on de BFR positif ? Découvrez la définition et le calcul de cet indicateur ainsi que son utilisation concrète. Prenez aussi connaissance des actions à mettre en place, soit pour réduire ce besoin en fonds de roulement, soit pour le financer.

Sommaire :

1 - Qu’est-ce qu’un BFR positif ?

2 - Utilisation d’un BFR >0

3 - Les actions pour réduire le BFR positif

4 - Les actions pour financer un BFR positif

1 - Qu’est-ce qu’un BFR positif ?

Avant de comprendre la signification d’un BFR supérieur à zéro, penchez-vous sur le sens général du besoin en fonds de roulement ainsi que son calcul. Vous saurez alors interpréter le sens du BFR, qu’il soit négatif ou non.

1.1 - Définition du besoin en fonds de roulement

Dans toute activité, l’exploitation présente des décalages entre les décaissements et les encaissements. Ils correspondent au besoin en fonds de roulement. Ainsi, le stock représente de la trésorerie immobilisée tant qu’il n’est pas vendu. Les créances clients se constituent de factures en attente de paiement après avoir livré le produit issu du stock. Quant aux dettes fournisseurs, elles reflètent les factures d’achats non échues à date, par exemple pour les marchandises qui ont alimenté le stock.

1.2 - Calcul du BFR (besoin en fonds de roulement)

Le besoin en fonds de roulement se détermine à partir du bilan comptable et précisément les postes de l’actif et du passif circulants. Voici les deux équations qu’on utilise en général :

  • BFR = actifs circulants (stocks + créances) - dettes circulantes (fournisseurs, dettes sociales et fiscales) ;
  • BFR = FDR (fonds de roulement) - TN (trésorerie nette). 

Notez aussi le calcul du fonds de roulement : 

FDR = capitaux propres + dettes financières long terme - immobilisations nettes.

1.3 - Comment interpréter le BFR d’une entreprise ?

À travers ce calcul, vous percevez bien que le BFR peut s’avérer positif comme négatif, selon le type d’activité de la société ou la qualité de sa gestion.

BFR <0

Un BFR négatif signifie que vos dettes fournisseurs dépassent vos actifs circulants, les stocks et les créances. Ce cas de figure correspond par exemple au secteur de la grande distribution. Le fait que les clients paient comptant systématiquement y contribue en effet. Dans une telle situation, l’entreprise dispose de trésorerie excédentaire au niveau de l’exploitation.

BFR >0

Situation plus classique, ce type de BFR sous-entend que l’entreprise a besoin d’argent pour son activité courante. La trésorerie immobilisée (les emplois soit les stocks et créances) dépasse la trésorerie non décaissée (les ressources, donc les dettes d’exploitation). Dans une telle situation, l’équilibre du cash dépend de votre structure financière de haut de bilan ainsi que des financements à court terme.

1.4 - Pourquoi dit-on qu’idéalement un BFR doit être négatif ?

Un BFR négatif s’appelle également EFR pour excédent de fonds de roulement. Cela signifie qu’il reste du cash au niveau de l’exploitation. C’est donc la situation la plus simple à gérer. Au lieu de chercher des financements, vous êtes en position de placer votre trésorerie excédentaire. En période de taux élevés comme de taux bas, c’est quand même plus confortable même si vous devez vous méfier de l’inflation bien sûr.

2 - Utilisation d’un BFR >0

Un BFR supérieur à zéro ne constitue pas une ressource, mais un besoin comme son nom l’indique. Aussi, plutôt que de l’utiliser, les entreprises doivent le piloter pour l’optimiser, donc le baisser, ou le financer.

2.1 - À quoi sert le BFR ?

Le besoin en fonds de roulement vise à financer le cycle d’exploitation de l’entreprise. Le montant du BFR est souvent rapporté au chiffre d’affaires pour déterminer à combien de jours de ventes il correspond. Avant de rechercher de la trésorerie pour le couvrir, analysez-le. 

Pour plus de finesse, décomposez le BFR ainsi :

  • délai moyen de rotation des stocks en nombre de jours de fabrication ;
  • délai moyen de paiement client ou DSO (Days Sales Outstanding) en nombre de jours de chiffre d’affaires TTC ;
  • délai moyen de règlement fournisseur ou DPO (Days Payable Outstanding) en nombre de jours d’achats TTC.

2.2 - Qu’est-ce que le fonds de roulement ?

En complément, du BFR, il convient de connaître le niveau de fonds de roulement (FDR) de l’entreprise. C’est la première source de financement d’un BFR supérieur à zéro. Le fonds de roulement correspond à l’excédent de ressources durables qu’il vous reste après avoir financé les immobilisations. 

Son calcul prend en compte les postes de haut de bilan, les ressources et emplois stables ou durables. Voici la formule à retenir : FDR = capitaux propres + dettes financières long terme - immobilisations nettes.

2.3 - Qu’est-ce que la trésorerie nette d’une entreprise ?

Enfin, l’indicateur TN pour trésorerie nette résulte de la différence entre fonds de roulement et besoin en fonds de roulement. Si le FDR excède le BFR, la TN est positive. Vous disposez alors de cash à la banque, sous forme de placements ou en disponibilités sur le compte courant. Si le FDR ne permet pas de couvrir le besoin en fonds de roulement, la TN négative signifie le recours à l’endettement financier court terme. 

2.4 - Que faire avec un BFR positif ?

Maintenant que vous comprenez le BFR positif, vous savez que vous devez le financer pour pouvoir poursuivre votre activité professionnelle. Soit le FDR dépasse le BFR positif, soit vous devez rechercher d’autres solutions de financement. Elles sont au nombre de deux, dans la mesure où FDR - BFR = TN. Ainsi, notez les leviers suivants :

  • réduire le BFR positif suffisamment pour rester en deçà du FDR ;
  • ou trouver du cash du type trésorerie court terme (TN).

3 - Les actions pour réduire le BFR positif

Votre BFR positif peut se diminuer tant dans la vraie vie que dans un business plan. Pour améliorer la trésorerie ou réduire le besoin de cash de votre société, essayez de diminuer le besoin en fonds de roulement. Voici les 3 actions envisageables. 

3.1 - Réduire les stocks de l’entreprise

Selon votre activité, par exemple pour un site e-commerce, les stocks peuvent s’avérer stratégiques pour le pilotage de l’entreprise. Un niveau trop bas risque de générer des ruptures et des retards de livraison aux clients. Un stock trop élevé, c’est clairement de l’argent immobilisé inutilement. Une des premières actions consiste donc à piloter au plus juste le montant des marchandises à stocker.

3.2 - Limiter les encours clients

Le second poste de l’actif circulant correspond aux factures clients en attente de règlement. Plusieurs actions sont envisageables. La demande d’acomptes aux clients permet de réduire l’encours moyen quitte à octroyer un escompte. Le suivi des balances âgées et une gestion serrée des relances en cas de retard contribuent à un bon management du cash. 

Quant aux délais de paiement, assurez-vous de respecter la législation et de rester cohérent par rapport à la concurrence. Là encore, des échéances plus courtes en contrepartie d’un escompte éventuel participent à la diminution d’un BFR positif.

3.3 - Optimiser les délais fournisseurs

Le troisième levier pour réduire un BFR positif consiste à augmenter les dettes fournisseurs. Plus vous payez tard vos achats de marchandises et de prestations de services, plus vous gardez votre trésorerie. Vous pouvez tenter de rediscuter les échéances avec les tiers en veillant toutefois à respecter les délais prévus par la loi LME, la loi Hamon et la loi Sapin II. Vous pouvez aussi essayer de renégocier le tarif des produits ou des prestations achetés (à la hausse) en contrepartie d’une échéance plus longue.

4 - Les actions pour financer un BFR positif

Votre BFR reste positif malgré les actions menées pour le diminuer ? Ou il demeure trop positif au regard du FDR ? Ce n’est pas forcément problématique. Vous comprenez désormais l’équation générale FDR-BFR=TN. Aussi, il vous reste à utiliser un ou plusieurs leviers, soit une amélioration du FDR, soit la recherche de TN.  

4.1 - Améliorer le fonds de roulement de l’entreprise

L’analyse de la structure financière de votre bilan et des ratios de solvabilité peut aboutir au constat que vos capitaux durables sont trop justes. Si vous souhaitez les renforcer afin d’améliorer le FDR, deux axes sont à exploiter, ensemble ou séparément.

a - Recherche de capitaux propres

Pour améliorer le FDR, la première option consiste à accroître les fonds propres. Les pistes à étudier sont au nombre de quatre, trois en capitaux propres et une en quasi-fonds propres.

Vous pouvez incorporer de l’autofinancement personnel en capital comme lors de la création de la société. L’augmentation de capital peut aussi correspondre à l’entrée de nouveaux actionnaires. C’est par exemple le cas d’une levée de fonds dans une start-up. Vous pouvez également conserver les résultats de l’entreprise et ne pas distribuer de dividendes pendant une période. 

Enfin, les financements en quasi-fonds propres consolident également le FDR. Ces ressources n’entrent pas dans le calcul du taux d’endettement bien qu’elles soient positionnées en comptabilité en dettes financières.

b - Recherche de dettes financières long terme

Le deuxième levier du FDR réside dans l’accroissement de l’endettement financier long terme. Il s’agit ici d’explorer la piste des emprunts bancaires. Selon vos besoins en trésorerie, notamment pour du bas de bilan comme le BFR, la banque peut rechigner à accorder un tel prêt. En revanche, si vous avez autofinancé l’achat de matériels ou de logiciels par exemple, vous pouvez tenter ce type de financement à long terme. Encore faut-il disposer des garanties suffisantes voire de plusieurs bilans à présenter au banquier !

4.2 - Décrocher de la trésorerie passive court terme

Enfin, la dernière action possible, souvent la plus simple, pour financer un BFR positif consiste à rechercher des financements à court terme.

a - Financement court terme bancaire

Parmi les différentes options envisageables, le crédit bancaire court terme comporte plusieurs inconvénients. La facilité de caisse ne présente aucune pérennité et s’avère chère. Le coût du découvert bancaire reste souvent prohibitif sans compter la faiblesse des montants octroyés en général. Les crédits de campagne peuvent convenir pour une activité saisonnière, par exemple en e-commerce, mais vous devrez fournir des garanties bancaires. 

b - Financement alternatif : le RBF (revenue based financing)

À côté de ces crédits court terme, une solution récente en France, le RBF ou revenue-based financing présente de nombreux atouts, notamment pour les entreprises de la sphère numérique. Unlimitd, spécialiste de ce financement basé sur les revenus récurrents ou futurs, propose des solutions simples. Nous finançons la croissance des jeunes pousses digitales, start-ups, SaaS,mais aussi les financements e-commerce comme marketplaces. 

Nous finançons ainsi votre BFR pour la phase de développement de votre activité. Les stocks comme les dépenses publicitaires se financent par ce type de prêt court-terme. Solution non dilutive du capital, sans fourniture de garantie personnelle, elle s’octroie rapidement après un examen de votre dossier sur notre plateforme en ligne. 

Votre FDR ne couvre pas suffisamment votre BFR positif ? Vous envisagez de surcroît de développer les ventes ? Le besoin en fonds de roulement va alors augmenter. Sans financement complémentaire, vous risquez de complexifier la gestion de la trésorerie de votre entreprise, voire compromettre sa santé financière. Contactez Unlimitd afin d’étudier votre besoin et son financement dans les meilleurs délais.

Juillet 23, 2022
Julien Zerbib
Julien Zerbib dirigeant de l'entreprise unlimitd
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite
trésorerie Saas
SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
Où trouver des investisseurs
Autres

Septembre 27, 2022

Chercher et trouver des investisseurs : comment s’y prendre ?

Toute entreprise a besoin de cash tant à la création, pour la marche des affaires que pour sa croissance. Mais où trouver des investisseurs selon les nécessités du moment ? Ça dépend !

Lire la suite