Autres

Calcul du fonds de roulement

Le fonds de roulement est un élément clé qui permet d’appréhender la santé financière d’une entreprise. Il est donc primordial de comprendre de quoi il s’agit, mais aussi d’effectuer le calcul du fonds de roulement et son interprétation au besoin. Alors à quoi correspond le fonds de roulement d’une entreprise ? Comment le calculer ? Qu’est-ce que le BFR ? Explications !

Le fonds de roulement est un élément clé qui permet d’appréhender la santé financière d’une entreprise. Il est donc primordial de comprendre de quoi il s’agit, mais aussi d’effectuer le calcul du fonds de roulement et son interprétation au besoin.

Alors à quoi correspond le fonds de roulement d’une entreprise ? Comment le calculer ? Qu’est-ce que le BFR ? Explications !

Qu’est-ce que le fonds de roulement et le BFR ?

Le fonds de roulement est un calcul comptable qui permet de connaitre la différence entre les capitaux propres et l’endettement à moyen et long terme et l’actif immobilisé. Il permet de favoriser l’équilibre financier de l’entreprise. Plus que le calcul du fonds de roulement, on parle aussi du besoin en fonds de roulement ou BFR. Le besoin en fonds de roulement représente le décalage entre les encaissements et les décaissements liés à son activité et donc le besoin pour combler ce décalage.

Pour qu’une entreprise se porte bien, son fonds de roulement doit pouvoir couvrir son besoin en fonds de roulement. Le calcul des deux est donc nécessaire pour évaluer le bien-être d’une entreprise et trouver des solutions adéquates en conséquence.

Comment calculer le fonds de roulement ?

Le calcul du fonds de roulement se fait de la manière suivante :

(capitaux propres + capitaux empruntés à moyen et long terme) – actif immobilisé = fonds de roulement

Les capitaux propres sont notamment les apports en capitaux effectués par les associés, les réserves de l'entreprise, les primes d'émission, les provisions pour risques et charges, etc. En ce qui concerne les capitaux empruntés à moyen et long terme, il s’agit des emprunts et comptes courants d’associés bloqués sur du moyen ou long terme. Enfin, l’actif immobilisé représente les immobilisations incorporelles (fonds de commerce, marques, logiciels…), les immobilisations corporelles (terrains, véhicules, outillages…) et les immobilisations financières (titres de participation, cautions…).

Comment interpréter ce calcul ?

Il est aussi important de comprendre de quelle manière interpréter le calcul du fonds de roulement :

-          Lorsque le résultat est positif, cela signifie que l’entreprise génère suffisamment de ressources pour financer son BFR, mais aussi (selon le montant) de prendre en charge les risques financiers liés à son activité. (en savoir plus sur le BFR positif)

-          Lorsque le résultat est négatif, cela est symptomatique d’une entreprise en difficulté, car elle ne peut pas faire face aux décaissements prévus à court terme, une solution doit être trouvée.

Quelle solution en cas de résultat négatif ?

Il existe plusieurs solutions lorsque le résultat du calcul du fonds de roulement est négatif.  On peut envisager une solution à court terme comme :

-          Un Revenue Based Financing soit un financement basé sur les revenus à venir pour éviter la dilution

-          Un nouvel apport en capital social

-          La souscription d’un emprunt (qui nécessite cependant des garanties)

Ces solutions à court terme permettront à l’entreprise de relever la tête quelque temps. Cela étant, il faut ensuite aller au cœur du problème afin de comprendre quelle est la cause de ce résultat négatif. Ce n’est qu’en comprenant ce qui en est à l’origine que l’on va pouvoir corriger le problème et mettre en place une solution viable pour peu à peu obtenir un résultat positif à son calcul en fonds de roulement.

Si l’on rencontre des difficultés en ce sens, on peut alors faire appel à l’expertise d’un expert-comptable. Son analyse permettra de mieux comprendre d’où vient le problème et comment le résoudre.

Améliorer le besoin en fonds de roulement

Pour améliorer le besoin en fonds de roulement dans une entreprise et effectuer ensuite un calcul du fonds de roulement qui soit satisfaisant pour sa trésorerie, plusieurs actions peuvent être menées. En effet, le BFR nécessite que l’entreprise dispose de ressources et s’il y a une trop grosse différence entre le montant du fonds de roulement et le BFR alors l’activité peut en pâtir. Avant d’envisager de solliciter un financement, il est donc recommandé de mener des actions pour changer la situation.

Diminuer les délais de paiement accordés aux clients

S’il y a des délais trop importants entre les dépenses de la société pour prendre en charge une commande et le paiement du client, cela peut avoir un impact financier important sur l’entreprise et le montant du fonds de roulement. On peut donc changer sa façon de procéder pour réduire les délais de paiement en « récompensant » les payeurs rapides par exemple.

Mieux gérer les factures

Dans le même ordre d’idée, le calcul d’une facture doit être effectué le plus rapidement possible afin de les adresser à ses clients dans des délais restreints. Ce n’est qu’en accélérant le processus de facturation que l’on peut accélérer le paiement de chacune d’entre elles et donc retrouver plus de stabilité financière. Il existe aujourd’hui des outils conçus pour réduire le délai de chaque facture que l’on peut facilement mettre en place en entreprise.

Par ailleurs, on peut aussi envisager pour son entreprise la mise en place d’un dispositif de relance automatisé. Lorsque le délai pour effectuer le paiement d’une facture est trop long, le client est relancé automatiquement afin de régulariser sa situation. Un gain de temps précieux pour l’entreprise !

Mettre en place des pénalités et des acomptes

Si une meilleure gestion de la facturation client ne suffit pas, alors on peut envisager la mise en place d’acomptes et de pénalités de paiement. Cela permettra de s’assurer que chaque paiement sera effectué dans les temps, ce qui diminuera les problématiques financières de l’entreprise. Attention à amener ce changement avec pédagogie auprès de ses plus vieux clients pour que le processus, soit bien compris et accepté.

Avoir recours à l’affacturage

Enfin, si son entreprise ne parvient pas à changer sa situation, elle peut tout à fait recourir à l’aide d’un tiers pour être payée de manière anticipée. C’est ce que l’on appelle l’affacturage et si ce service a un coût il permet néanmoins de s’assurer de bénéficier des paiements de ses clients dans les temps.

Juillet 26, 2022
Julien Zerbib
unlimitd, financer sa croissance ecommerce saas et stratup
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

credit de tresorerie
Autres

Mai 27, 2022

Crédit de trésorerie : tout savoir sur son fonctionnement

Lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés en matière de trésorerie, elle peut tout à fait solliciter une banque pour obtenir un prêt spécifique que l’on appelle crédit de trésorerie

Lire la suite
durée financement stock
E-commerce

Juin 18, 2022

Durée de financement du stock pour des ventes en ligne : théorie et pratique

Créer puis développer son activité e-commerce sans cash est illusoire. Même si les clients paient majoritairement comptant, pour encaisser, l’entreprise doit vendre. Et pour vendre, elle doit disposer de produits. Sur quelle durée de financement du stock partir ?

Lire la suite
levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite