E-commerce

E-commerce VS Marketplace : quelles différences et comment choisir ?

différence entre e-commerce et marketplace

Qui n’a jamais acheté sur Internet aujourd’hui ? Rapide, simple et efficace, l’achat en ligne s’est développé en 2020 pendant le confinement lié à la crise sanitaire. C’est pourtant un concept qui existe depuis plusieurs dizaines d’années maintenant. Vous êtes vendeur et souhaitez effectuer vos ventes sur le web ? Ou bien vous êtes consommateur et cherchez le meilleur moyen d’acheter vos produits sur internet ? Dans ces situations, deux solutions s’offrent à vous : le e-commerce ou la marketplace. Quelles différences et comment choisir ? Nous vous disons tout !

L’e-commerce

Dans les années 90, les entreprises ont compris qu’il était désormais possible de faire des ventes grâce à Internet. C’est alors que le concept du e-commerce est né. Cela consiste simplement à mettre des produits en vente sur Internet via son entreprise. L’e-commerce comprend également des produits dématérialisés comme des ebooks ou des formations, ainsi que des services. Le principe est en fait d’effectuer une vente en ligne.

Aujourd’hui, certaines entreprises sont 100% numériques tandis que d’autres ont à la fois une boutique physique et un site. Finalement, le e-commerce peut être une pratique unique ou complémentaire avec la vente directe.

Les avantages du e-commerce

Le commerce en ligne présente de nombreux avantages, à la fois du côté du vendeur et du côté du client.

●       Contrairement à un magasin physique, le site est ouvert 24h/24 et 7j/7.

●       Un e-commerce n’a pas de limite géographique : il peut toucher absolument tout le monde, ce qui permet d’avoir davantage de clients.

●       Un e-commerce a peu de frais d’exploitation : il n’y a pas de local à louer ni de salariés à payer. Par ailleurs, une boutique en ligne peut facilement se développer : il n’y a pas besoin d’agrandir le magasin ou d’embaucher davantage.

Par ailleurs, de très nombreuses personnes effectuent des achats sur internet. C’est pratique car il n’y a pas de déplacement, et agréable car le consommateur peut rester assis. De plus, les e-commerces livrent généralement à domicile, ce qui est également un avantage.

 

Notons aussi que le marché du e-commerce ne fait qu’accélérer ces dernières années. En effet, le premier trimestre 2022 a enregistré 32,5 milliards d’euros dépensés sur internet. C’est 11,5% de plus par rapport à la même période l’an dernier.

Les inconvénients du e-commerce

L’e-commerce présente malgré tout des inconvénients.

●       Le client a peu d'interaction avec le vendeur. Il peut poser une question par mail, mais peut parfois patienter plusieurs jours pour recevoir une réponse.

●       Nécessite d’avoir un site de qualité. S’il est long à charger ou que la présentation des produits n’est pas claire, les visiteurs peuvent fuir.

●       Le client ne connaît pas le produit qu’il achète. Il ne peut pas le toucher, l’examiner, le sentir, l’essayer… Il doit se fier aux images, vidéos et textes explicatifs.

●       Le coût de maintenance est parfois élevé : il faut avoir un budget pour créer le site, le référencer, réparer les éventuelles erreurs, envoyer des emails de qualité… Il faut parfois faire appel à plusieurs professionnels comme le référenceur, le rédacteur web ou le copywriter.

 

Le marketplace

La “place de marché”, en bon français, est une plateforme qui met en relation acheteurs et vendeurs. Il s’agit plus ou moins de “centres commerciaux virtuels”. La plus connue est Amazon : il est possible d’y trouver à la fois des accessoires de sport, des instruments de musique, du matériel de cuisine, des objets de décoration ou des objets de loisir. Certaines marketplace sont cependant spécialisées dans un domaine. C’est le cas de Manomano, qui est spécialiste du bricolage, ou de Decathlon, le N°1 du sport.

Tandis qu’un e-commerce fabrique et vend ses propres produits, de sa propre marque, une marketplace revend les produits de différents fabricants.

A l’origine, une marketplace était purement professionnelle. C’était destiné à de la transaction BtoB. Aujourd’hui, les particuliers entrent en jeu : c’est du BtoC, voire du CtoC.

Les avantages du marketplace

Vendre ses produits sur une marketplace présente plusieurs avantages.

●       Le vendeur profite de la notoriété de la plateforme pour faire ses ventes : son trafic ne part pas de 0.

●       La plateforme gère le paiement, la présentation des produits et parfois aussi la livraison. Ainsi, le vendeur se décharge d’un travail qui n’est pas forcément dans ses compétences, et peut gagner du temps.

●       En cas de colis perdu, la plateforme rembourse le client et rémunère le vendeur ;

●       une marketplace est généralement simple à utiliser.

 

Les inconvénients du marketplace

Parce que rien n’est parfait, le marketplace a aussi ses défauts.

●       La plateforme prend une commission sur chaque vente ;

●       Les produits ne sont pas forcément mis en valeur ;

●       Il y a souvent une énorme concurrence et les clients peuvent facilement comparer des produits similaires ;

●       Les clients ne sont pas les vôtres : difficile de les fidéliser.

 

Les similarités et différences entre un e-commerce et une marketplace

Un e-commerce et une marketplace sont donc deux éléments différents qui ont tout de même des points communs :

●       Les sites sont disponibles en permanence, dans le monde entier : il est donc possible de faire des ventes tous les jours et toute la journée, à l’international.

●       Ils sont peu onéreux puisqu’il n’y a pas de local ni de main d'œuvre.

 

Finalement, ces deux solutions présentent un potentiel très intéressant. Mais, pour choisir efficacement laquelle utiliser, il faut prendre en compte leurs différences :

●       Le vendeur est propriétaire de son site e-commerce et a toute la liberté dont il a besoin, ce qui n’est pas le cas du vendeur en marketplace.

●       Il est plus facile d’être découvert sur une marketplace, mais la concurrence est importante, ce qui peut créer un taux de conversion faible.

●       Le vendeur en marketplace n’est pas responsable du paiement et de la livraison.

●       Le vendeur en marketplace n’a pas besoin de travailler sur le référencement de son site.

●       Un client peut difficilement communiquer avec un vendeur en marketplace, car il n’y a pas forcément de formulaire de contact ni de formulaire de contact, contrairement à un e-commerce.

avantages e commerce

E-commerce ou marketplace, que choisir ?

Les deux solutions sont intéressantes et ont de gros avantages. Naturellement, elles ont aussi des défauts qu’il faut connaître.

A priori, la marketplace se destine principalement à un commerçant qui a peu de moyens ou qui est pressé. En effet, il n’a pas d’investissement budgétaire à faire puisque qu’il n’y a pas besoin de créer un site et de le référencer. En ce sens, il peut rapidement avoir ses premiers clients, à condition de savoir se différencier de la concurrence et de convaincre les visiteurs. Gardez en tête qu’ils vont vous comparer à vos concurrents, présents sur la même marketplace que vous.

Au contraire, la création d’un e-commerce est un travail de long terme. Construire le site peut prendre plusieurs jours, et son référencement est un jeu de patience. Attendez-vous à n’avoir aucune visite, donc aucun client, pendant plusieurs mois. Mais petit à petit, avec un bon référencement, votre trafic va décoller. Les visiteurs choisiront de cliquer sur votre site car ils sont intéressés par vos services. Alors, la conversion devrait être simple.

Investissement et rentabilité : vers quelle solution se tourner ?

Que vous choisissiez le e-commerce ou la marketplace, il faudra tout de même avoir un minimum de fonds pour développer votre entreprise. Vous avez besoin de budget pour acheter les matières premières de vos fabrications par exemple. D’autant plus que l’inflation que nous connaissons depuis quelques mois est un obstacle important aux commerçants. Ils n’ont jamais autant eu besoin de budget conséquent.

Alors, comment se financer pour créer et développer son commerce en ligne ?

Outre les prêts bancaires classiques, il existe une solution moderne, pratique et fiable : le financement RBF. C’est ce que nous proposons chez Unlimitd : un mode de financement qui se réalise selon les performances de votre entreprise. Il n’y a pas d’intérêt, mais une commission sur votre chiffre d’affaires (entre 4,25 et 8%). Cela offre davantage de liberté et moins de contraintes qu’un prêt bancaire classique.

Vous pouvez bénéficier de nos services si votre entreprise génère au moins 10 000 € de chiffres d’affaires depuis 6 mois. N’attendez plus pour financer la croissance de votre entreprise !

Août 08, 2022
Julien Zerbib
Julien Zerbib unlimited finance
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite
trésorerie Saas
SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
Où trouver des investisseurs
Autres

Septembre 27, 2022

Chercher et trouver des investisseurs : comment s’y prendre ?

Toute entreprise a besoin de cash tant à la création, pour la marche des affaires que pour sa croissance. Mais où trouver des investisseurs selon les nécessités du moment ? Ça dépend !

Lire la suite