Financement RBF

Comprendre le concept de dilution dans une levée de fonds

dilution du capital
Dès lors qu’une entreprise décide d’opter pour une levée de fonds, elle s’expose à ce que l’on appelle une dilution dans sa levée de fonds. Il s’agit d’un concept qui peut être quelque peu complexe à appréhender, mais qu’il est pourtant capital de prendre en compte si l’on veut garder le contrôle d’une entreprise. Alors comment fonctionne une levée de fonds ? Qu’est-ce qu’une dilution ? Quel est le risque de dilution lors d’une levée de fonds ? Pourquoi favoriser le RBF ? Explications !

Une levée de fonds, c’est quoi ?

Ce que l’on appelle une levée de fonds est une technique de financement dont le principe consiste à faire entrer des investisseurs dans le capital social d’une entreprise. Ces derniers apportent des fonds soit de l’argent à la société en échange de titres de cette dernière. Dans l’immédiat, l’investisseur ne détient que des parts de la société et ne bénéficie pas d’un retour sur investissement. Si le projet décolle et que le chiffre d’affaires de la société augmente, l’investisseur va alors bénéficier d’un retour sur investissement très intéressant en revendant ses parts par exemple. Ainsi, la levée de fonds est une technique de financement pour les projets les plus prometteurs et innovants puisqu’ils doivent séduire les investisseurs.

Le plus souvent, la levée de fonds est une méthode qui est pratiquée par les start-ups qui ont un besoin de trésorerie pour pouvoir croitre et dont les concepts sont souvent novateurs. L’avantage d’une levée de fonds est que les fonds investis n’ont pas à être remboursés par l’entreprise puisqu’il s’agit d’un apport en capital. Qui plus est, le fait de voir des investisseurs participer à son projet permet de bénéficier d’un certain réseau. Pour optenir un financement de start up c'est ici!

Le problème, c’est principalement la dilution lors d’une levée de fonds. Il s’agit d’une problématique qui doit être prise en compte avant d’opter pour ce mode de financement pour sa société. Qui plus est, il est important de noter qu’une levée de fonds nécessite aussi la mise en place d’un long processus et une documentation juridique complexe.

Qu’est-ce que la dilution ?

Ce que l’on appelle la dilution est un phénomène qui se produit très régulièrement dans le cadre d’une levée de fonds. Lorsqu’un dirigeant d’entreprise opte pour une levée de fonds, il est généralement celui qui détient le plus de parts de la société. Le problème, c’est que faire entrer de nouveaux investisseurs implique aussi de céder des parts de son entreprise en échange de l’argent investi. Les associés historiques voient alors leur pourcentage de participation diminuer, c’est ce que l’on appelle le phénomène de dilution lors d’une levée de fonds.

Les associés de départ perdent donc peu à peu la majorité et les nouveaux investisseurs ont davantage de poids dans la société. Comme ils détiennent des parts du capital, ils ont un droit de décision en ce qui concerne la société et cela peut être source de tension si les visions divergent pour l’avenir de cette dernière. La dilution lors d’une levée de fonds peut donc avoir un impact très négatif sur une entreprise.

Le risque de dilution lors d’une levée de fonds

Le risque de dilution lors d’une levée de fonds est bien entendu croissant en fonction des montants souhaités ou encore du nombre d’investisseurs que l’on souhaite solliciter. Plus la somme investie dans l’entreprise est importante, plus le risque de dilution lors d’une levée de fonds est important puisque les parts du capital cédées seront plus nombreuses.

Il existe un vrai risque que certains investisseurs utilisent justement une levée de fonds pour prendre le contrôle d’une société à moindres coûts. Il est donc très important de réfléchir avant de se lancer dans ce type d’opération, mais aussi de peser le pour et le contre avant d’échanger des parts de la société contre un certain montant (le jeu doit en valoir la chandelle).

Heureusement, la dilution lors d’une levée de fonds peut tout à fait être évitée. En effet, il existe d’autres moyens de financer un projet ou l’évolution de son entreprise sans risquer la dilution lors d’une levée de fonds.

Quelles sont les autres solutions de financement ?

Pour éviter la dilution lors d’une levée de fonds, il est tout à fait possible d’avoir recours à d’autres solutions comme le financement bancaire et le RBF.

Le financement bancaire

Le financement bancaire consiste tout simplement à avoir recours à un prêt bancaire pour financer l’évolution de son entreprise ou son projet. Ce système comporte plusieurs avantages comme le fait de ne pas renoncer à la propriété de l’entreprise, la possibilité de bénéficier de déductions fiscales ou encore le fait d’éviter de contracter des dettes très coûteuses.

Le problème, c’est que le financement bancaire nécessite de rembourser son emprunt, d’apporter parfois des garanties personnelles et de parfois être confronté à des taux élevés. Il s’agit par ailleurs d’un processus long qui demande de prendre en charge une documentation juridique complexe.

Le financement sans dilution avec le RBF

Le financement RBF ou Revenue-Based Financing est une solution qui permet à une entreprise de financer son développement tout en conservant complètement son capital (sans dilution donc). Ce mode de financement déjà bien connu à l’étranger permet de récolter des fonds sur la base des revenus que l’entreprise va engendrer. Le remboursement se fait donc quelque temps plus tard, ce qui implique qu’il n’y a pas de dilution du capital. Le financement RBF s’adresse donc à un certain type d’entreprise et permet de bénéficier des fonds en moins de 48h. Il se base sur les revenus récurrents de l’entreprise ce qui permet de limiter les risques pour l’entreprise tout comme les investisseurs. Une plateforme dédiée comme Unlimitd permet de faire le lien et d’accompagner les deux parties dans le processus.

Février 06, 2022
Julien Zerbib
pret aux startup
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite
trésorerie Saas
SaaS

Avril 19, 2022

Budget de trésorerie pour les SaaS : notre guide pratique

Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, les logiciels accessibles en ligne sans acheter de licence font partie du paysage économique. Le pilotage de ces activités SaaS basées sur des revenus du type abonnement exige de la rigueur sur le plan financier. Comment développer des prestations de service en mode SaaS avec suffisamment de visibilité sur le cash ? S’il existe un outil essentiel à la gestion, c’est bien le budget de trésorerie pour les SaaS. Regardons quels sont les enjeux et comment présenter son prévisionnel. Analysons ensuite la manière d’équilibrer son budget avec notamment le recours à un financement RBF.

Lire la suite
Où trouver des investisseurs
Autres

Septembre 27, 2022

Chercher et trouver des investisseurs : comment s’y prendre ?

Toute entreprise a besoin de cash tant à la création, pour la marche des affaires que pour sa croissance. Mais où trouver des investisseurs selon les nécessités du moment ? Ça dépend !

Lire la suite