E-commerce

Vendre sur Google Shopping : une organisation en 6 étapes

vendre sur google shopping

Organiser vos ventes sur Google Shopping : une démarche en 6 points

Vous souhaitez booster votre site e-commerce ? Parmi les actions à mener, vendre sur Google Shopping reste un must. En effet, les annonces sur le moteur de recherche font partie des plus cliquées par l’internaute. Comment s’y prendre pour mettre en place ce type de publicité ? Quelles sont les étapes à respecter ? Cet article vous donne les clés en 6 étapes, sans oublier comment financer la croissance de vos ventes par un tel processus.

Sommaire 

1 - Comprendre à quoi sert Google Shopping

  • 1.1 - Comprendre Google Shopping
  • 1.2 - Les avantages de Google Shopping pour vos ventes e-commerce
  • 1.3 - Les grands principes de fonctionnement de Google Shopping
  • 1.4 - Le coût de fonctionnement des ventes sur Google Shopping

2 - Créer un compte Google Merchant Center (GMC)

  • 2.1 - Qu’est-ce qu’un compte Google Merchant Center (GMC) ?
  • 2.2 - Points importants à connaître pour configurer le compte GMC

3 - Déterminer la stratégie pour vendre sur Google Shopping

  • 3.1 - Fixation du budget pour les campagnes publicitaires
  • 3.2 - Analyse de la concurrence et stratégie de mots-clés
  • 4 - Mise en place du flux de produits entre le site et GMC
  • 4.1 - Chargement du flux de produit sur Google Merchant Center
  • 4.3 - Création d’un compte Google Ads et rattachement au compte GMC

5 - Lancement d’une campagne sur Google Shopping

  • 5.1 - Création de la campagne dans Google Ads
  • 5.2 - Optimisation des annonces publicitaires

6 - recherche de financement pour vendre sur Google Shopping

  • 6.1 - Les postes à financer : stocks et campagnes publicitaires
  • 6.2 - Un financement rapide à mettre en place : le revenue-based financing

1 - Comprendre à quoi sert Google Shopping

Google Shopping est une boutique en ligne distincte de votre site web, tout en y étant connecté. Voyons comment ça marche.

1.1 - Définition de Google Shopping

La vente via Google, appelée Google Shopping, fait partie de Google Ads, le module qui gère les campagnes publicitaires des entreprises sur le moteur de recherche. L’objectif est de mettre en avant des produits par des annonces sur le Web, tout en bénéficiant d’une connexion immédiate avec votre site e-commerce.

1.2 - Les avantages de Google Shopping pour vos ventes e-commerce

Avec ce type de publicité sur Google, l’internaute qui clique sur l’annonce arrive directement sur votre site e-commerce. C’est donc un processus simple pour le client. Le prospect lorsqu’il utilise un moteur de recherche peut ainsi identifier des produits correspondant à son besoin.

Contrairement à un magasin ou à une zone de chalandise physique, vous attirez ainsi beaucoup de clients potentiels, à condition d’optimiser les mots-clés sur lesquels se positionner. C’est une possibilité de réaliser beaucoup plus de ventes sans trop d’énergie à déployer.

 Avec un tel système interconnecté avec votre magasin en ligne, le stock de produits disponible à la vente est à jour en permanence. Enfin, avec des outils que nous allons décrire, l’analyse des campagnes publicitaires et de leur ROI s’avère simple. En outre, vous engrangez des informations intéressantes en matière de connaissance de vos prospects.

1.3 - Les grands principes de fonctionnement de Google Shopping

Les publicités de Google Shopping se voient notamment sur : 

  • le moteur de recherche directement en haut à droite ;
  • sur la page de Google appelée Google Shopping ;
  • sur You Tube ;
  • sur le réseau Display de Google, soit potentiellement plus de 2 millions de sites web. 

Google shopping exige de configurer deux outils simultanément pour fonctionner : 

  • gestion des campagnes publicitaires dans Google Ads avec entre autres la détermination des budgets et le pilotage des enchères ;
  • stockage du flux de produits dans Google Merchant Center, soit manuellement soit par connexion directe avec votre site e-commerce (par API).

1.4 - Le coût de fonctionnement des ventes sur Google Shopping

Deux types de publicité avec Google Shopping cohabitent, les payantes et les gratuites. Depuis la pandémie de la COVID-19, Google a mis en place Google Free Listings, un référencement gratuit. Vous pouvez ainsi faire afficher vos produits dans le moteur de recherche de Google, dans l’onglet Shopping ou Images ainsi que sur You Tube.

L’autre mode de fonctionnement consiste à déployer des campagnes publicitaires payantes afin de mettre en avant certains articles. Vous accédez ainsi aux meilleurs positionnements des produits sur le Web. Ce sont notamment les premières places au début de la page nº1 sur Google. Ces positions sont les plus cliquées par l’internaute. Le coût de chaque annonce correspond au CPC (coût par clic) défini multiplié par le nombre de clics effectifs.

2 - Créer un compte Google Merchant Center (GMC)

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement général de Google Shopping, vous pouvez configurer le processus. La première étape consiste à paramétrer un compte Google Merchant Center (GMC).

2.1 - Qu’est-ce qu’un compte Google Merchant Center (GMC) ?

GMC est l’endroit où l’e-commerçant paramètre toutes les informations sur les produits qu’il veut mettre en avant dans Google Shopping. C’est en quelque sorte à la fois une plateforme de téléchargement des articles à vendre et un tableau de bord pour la gestion et l’optimisation des campagnes publicitaires. L’avantage de GMC réside dans sa connexion automatique avec tous les outils de Google, le réseau Display et Google Ads notamment.

2.2 - Points importants à connaître pour configurer le compte GMC

Pour créer un compte Google Merchant Center, vous devez disposer d’un compte Google. C’est le cas si vous utilisez une adresse Gmail ou Google Analytics par exemple. Dans le processus, vous commencez par confirmer que vous êtes bien propriétaire de votre site internet en copiant son URL sur GMC. Parmi les informations de base demandées avant de connecter GMC à votre site, notons les modes de livraison des produits ainsi que les taxes et la TVA.

3 - Déterminer la stratégie pour vendre sur Google Shopping

Avant de créer des campagnes publicitaires, l’e-commerçant définit ses objectifs et son budget. C’est essentiel pour ensuite pouvoir mesurer les résultats des actions et pour maîtriser les coûts investis.

3.1 - Fixation du budget pour les campagnes publicitaires

Demandez-vous quel retour sur investissement vous souhaitez. Pour chaque euro de dépenses publicitaires, quel niveau de vente attendez-vous ? Ce ratio dépend des marges de vos produits. Fixez ensuite le budget global à consacrer aux annonces payantes sur Google Shopping.

Exemple de calcul du ROI publicitaire :

  • prix de vente d’un produit : 220 euros ;
  • 120 euros de charges de fabrication, soit une marge unitaire de 100 euros ;
  • pour 100 euros de dépenses publicitaires, vous devez réaliser au moins une vente de 220 euros, car (220 -120 - 100 euros de publicité) = 0.

Dans cet exemple, le retour sur vos dépenses publicitaires (ROAS) exige 2,2 euros de vente pour 1 euro de publicité, soit un taux de 220 %.

3.2 - Analyse de la concurrence et stratégie de mots-clés

analyser google shopping

Que recherchent les acheteurs potentiels dans votre gamme de produits ? Quels mots-clés frappent-ils dans le moteur de recherche sur internet ? Intéressez-vous à vos concurrents directs et à la manière dont ils procèdent pour mettre en avant leurs produits. Déterminez votre stratégie marketing avec tous ces éléments et notamment le coût par clic des mots importants pour votre activité.

4 - Mise en place du flux de produits entre le site et GMC

À cette étape, il s’agit de relier votre site e-commerce au compte Google Merchant Center. Ce paramétrage exige soin et rigueur.

4.1 - Chargement du flux de produit sur Google Merchant Center

« Flux de produits », voilà le terme à retenir. C’est un tableau qui récapitule toutes les informations de chaque article que vous souhaitez vendre via Google Shopping. Vous pouvez opérer de deux manières.

La première solution consiste à importer les données dans votre Google Merchant Center grâce à l’utilisation d’une API. Les plateformes principales comme Shopify, Magento ou WooCommerce proposent cette connexion automatique. La seconde méthode s’avère semi-manuelle. Vous intégrez un fichier issu d’un tableur en veillant à bien renseigner les informations obligatoires.

4.2 - Spécifications demandées pour vendre sur Google Shopping

Toutes les informations obligatoires comme facultatives figurent en détail sur l’aide de Google Merchant Center. Voici une partie des données principales à renseigner dans tous les cas :

  • l’identifiant appelé ID est unique pour chaque produit ;
  • le titre équivaut au nom du produit et comporte au plus 150 caractères ;
  • la description permet de mentionner de nombreuses informations avec 5 000 caractères ;
  • le lien image correspond à l’URL de l’image principale de l’article que vous souhaitez vendre ;
  • la disponibilité du produit et à quelle date (en stock, en précommande, en réapprovisionnement, etc.) ;
  • le prix de vente ;
  • la marque ;
  • le code GTIN (Global Trade Item Number), une numérotation unique internationale des produits.

4.3 - Création d’un compte Google Ads et rattachement au compte GMC

C’est le moment de créer votre compte Google Ads si vous n’en disposez pas encore. Ensuite, rattachez-le au Google Merchant Center. La demande d’association des comptes publicitaires de google s’effectue dans GMC sachant que vous devez aussi l’accepter dans Google Ads. Une fois cette opération réalisée, vous avez désormais la faculté de lancer une campagne publicitaire dans Google Ads, en choisissant directement sur Google Merchant Center les produits importés de votre boutique en ligne.

5 - Lancement d’une campagne sur Google Shopping

Cette étape de la mise en place de Google Shopping consiste à créer une campagne puis à savoir comment optimiser l’opération, notamment les annonces publicitaires.

5.1 - Création de la campagne dans Google Ads

Le principe de ce type de campagne publicitaire reste similaire à une campagne Google Ads. Vous avez réfléchi au budget quotidien à y affecter et au CPC. Dans le menu, vous devez choisir cette fois « create a campaign without a goal’s guidance ». Ensuite, vous cliquez sur « shopping » et le pays de vente. 

Enfin, un choix doit s’opérer entre une campagne Google Shopping « standard » ou une campagne dite « smart », c’est-à-dire qui intègre le réseau Display. Sachez aussi que vous disposez de filtres pour sélectionner certains attributs dans votre flux de produits.

5.2 - Optimisation des annonces publicitaires

Ce travail s’effectue plutôt en amont de la création du flux produits. Toutefois, selon l’analyse de ses campagnes publicitaires, l’entreprise e-commerce peut procéder à un travail d’optimisation a posteriori, en vue des prochaines campagnes.

  • le titre du produit doit intégrer le mot-clé ainsi que ses caractéristiques de base comme la taille, la couleur, etc. ;
  • la description du produit se travaille avec soin, surtout pour les annonces gratuites (mots-clés, avantages, qualité, fonctionnalités majeures) ;
  • la catégorie importe, même si elle demeure facultative, car elle aide Google à comprendre le produit ;
  • l’image aussi compte beaucoup pour l’internaute qui va cliquer sur vos annonces.

6 - Recherche de financement pour vendre sur Google Shopping

La publicité en ligne doit contribuer à développer la commercialisation des produits de l’e-boutique. Mettre en place un processus pour vendre sur Google Shopping doit toutefois s’accompagner d’une réflexion financière pour deux raisons.

6.1 - Les postes à financer : stocks et campagnes publicitaires

D’une part, pour mener à bien une stratégie de vente sur Google Shopping, l’entreprise doit disposer de suffisamment de trésorerie pour financer son budget publicitaire. Pour un site e-commerce qui démarre ou souhaite se développer, ce sont des dépenses incontournables et qui précèdent les encaissements des futures ventes.

Par ailleurs, si Google Shopping contribue à augmenter le taux de clics et apporte un flux de nouveaux internautes sur la boutique en ligne, mieux vaut que les produits soient disponibles à la vente. Aussi, nous recommandons de dimensionner le stock en conséquence. Or, de la même manière que pour les dépenses marketing, acheter plus de produits avant de les vendre exige du cash.

6.2 - Un financement rapide à mettre en place : le revenue-based financing

Pour vendre sur Google Shopping, il existe un moyen simple de disposer de cette trésorerie nécessaire pour vos dépenses publicitaires comme pour l’achat du stock complémentaire. Plutôt que de chercher un crédit auprès d’une banque ou de lever des fonds en Equity, le revenue-based financing (RBF) s’avère souple et rapide à mettre en œuvre.

a - Définition et fonctionnement du revenue-based financing (RBF)

Ce financement est un crédit court terme. Il s’octroie selon la capacité des entreprises du Web à le rembourser avec leurs revenus futurs. C’est donc le financement idéal pour la croissance et l’augmentation du besoin en fonds de roulement (BFR). 

L’organisme qui avance les fonds ne demande jamais 3 bilans comptables. Vous ne devez pas non plus fournir de garanties. Avec cette solution, l’e-commerçant ne dilue pas son capital par l’entrée d’investisseurs dans son entreprise. Enfin, ce type de financement se met en place souvent en 48 heures au plus.

b - Unlimitd, un acteur français qui finance vos ventes sur Google Shopping

Jeune acteur du revenue-based financing en France, Unlimitd accompagne la croissance des Saas et des entreprises e-commerce. Pour ces dernières, nous agissons principalement sur deux aspects. 

Tout d’abord, vous payez vos dépenses publicitaires grâce à notre carte Unlimitd. Vous connectez directement vos comptes bancaires, votre boutique et vos comptes du type Google Ads à notre plateforme. Vous remboursez ce crédit selon les ventes à venir.

Par ailleurs, par les mêmes connexions de vos outils à notre portail Unlimitd, vous pouvez demander le financement de factures d’achats auprès de fournisseurs. Nous les payons nous-mêmes. Vous nous rembourserez l’avance selon les revenus futurs effectifs.

Vendre sur Google Shopping, un projet pour la croissance

Avec ce guide par étapes, vous voilà prêt à vous lancer afin de développer vos ventes en ligne. N’oubliez pas le financement, car la croissance d’une telle activité exige du cash. Pour étudier votre projet, prenez contact avec les experts d’Unlimitd. Ils peuvent vous avancer les fonds en moins de 48 heures.

Janvier 20, 2023
Julien Zerbib
Julien Zerbib, CEO Unlimitd
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

besoin de financement, unlimitd
Autres

Août 19, 2022

Pilotage des besoins de financement en entreprise

Toute entreprise doit identifier son besoin de financement, tant lors de la création qu’à chaque stade de la croissance ou d’un investissement majeur. Le cash reste le nerf de la guerre et il ne peut venir à manquer.

Lire la suite
que faire contre l'inflation ?
E-commerce

Juillet 18, 2022

Comment faire face à l’inflation quand on est e-commerçant ?

“Les dirigeants sont un peu moins nombreux qu’au trimestre précédent à juger leur trésorerie aisée”, affirme Bpifrance Lab.

Lire la suite
e-commerce marketplace différence
E-commerce

Août 08, 2022

E-commerce VS Marketplace : quelles différences et comment choisir ?

Vous êtes vendeur et souhaitez effectuer vos ventes sur le web ? Ou bien vous êtes consommateur et cherchez le meilleur moyen d’acheter vos produits sur internet ? Dans ces situations, deux solutions s’offrent à vous : le e-commerce ou la marketplace.

Lire la suite