E-commerce

Que faire contre l’inflation quand on est e-commerçant ?

que faire contre l'inflation ?

“Les dirigeants sont un peu moins nombreux qu’au trimestre précédent à juger leur trésorerie aisée”, affirme Bpifrance Lab. Le Laboratoire d’idées pour les PME et ETI fait référence à l’inflation, qui touche les particuliers comme les professionnels. Les entreprises e-commerces n’y échappent pas et voient leur activité freiner depuis quelques mois. La guerre en Ukraine a accentué une inflation déjà en cours depuis la crise sanitaire du Covid-19.

Si l’Etat a mis en place des solutions pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, comme la remise carburant de 15c par litre, l’inflation continue de prendre du terrain. En juin, elle a augmenté de 5,8 points sur 1 an. Malgré une revalorisation du SMIC de +2,01% à compter du mois d’août, la quatrième de l’année, les entreprises doivent faire particulièrement attention à leur gestion financière.

Découvrez les conséquences de l’augmentation des prix pour les entreprises en ligne et les solutions que nous pouvons apporter.

L’e-commerce, une tendance aux chiffres prometteurs

 

La première moitié de l’année 2020 a été marquée par un confinement strict lié à la pandémie mondiale du Covid-19. Durant plus de 2 mois, les Français ne pouvaient plus sortir de chez eux, sauf exception. Cela a considérablement modifié leurs habitudes de consommation. Les commerces dits “non essentiels” étaient fermés, obligeant les Français à faire leurs achats autrement. 

C’est vers Internet et les boutiques en ligne qu’ils se sont tournés. D’après la Fevad, 40 millions de Français ont fait leurs achats en ligne en 2020.

La tendance ne s’est pas arrêtée avec la fin du confinement et le retour à la “vie normale”. La Fevad a publié les statistiques e-commerces concernant le premier trimestre 2022 :

●       527 millions : c’est le nombre de transactions effectuées les trois premiers mois 2022 (contre 499 au T1 2021) ;

●       +138,5 % : augmentation des ventes e-tourisme (nous retrouvons d’ailleurs le site Booking.com à la 7e position au classement des sites e-commerces les plus utilisés en France) ;

●       32,5 millions d’euros dépensés sur Internet : c’est 11,5% de plus par rapport au premier trimestre 2021, soit 3 millions d’euros supplémentaires.

Des chiffres en augmentation par rapport à l’an dernier, qui confirment que les ventes sur Internet sont de plus en plus populaires. Même en ce début d’année, marquée par l’invasion russe en Ukraine. A première vue, l’inflation ne semble pas freiner les consommateurs français, qui effectuent davantage d’achats que le début d’année dernière.

Mais entrons maintenant dans les détails pour se rendre compte du rôle que joue l’augmentation des prix et des conséquences sur les entreprises e-commerce.

Tenir compte de l’inflation dans la gestion de sa boutique

Un pouvoir d’achat en baisse

 

“Avec 1 €, j’achète 2% moins de produits qu’en 2020”, constate Christophe Blot, économiste. Le constat est sans appel : le pouvoir d’achat des Français est en baisse. En effet, nous retrouvons les chiffres mentionnés plus hauts :

●       l’inflation augmente de 5,8 % ;

●       le SMIC, de 2,01%.

Les prix augmentent davantage que les salaires, ce qui limite la liberté des consommateurs et leur pouvoir d’achat. Les entreprises sont alors soumises à un dilemme :  

●       augmenter leurs prix, mais attirer moins de clients ;

●       baisser leurs prix pour attirer davantage de clients mais avoir moins de marge.

Toujours d’après la Fevad, le montant moyen dépensé par les Français en ce début d’année était de 62 €, soit 6% de plus par rapport à l’an passé. Nous constatons alors une augmentation logique des dépenses.

Les impacts de l’inflation chez les entreprises e-commerce

 

La plateforme française Steerfox, spécialiste du secteur e-commerce, a étudié l’évolution des prix de vente fixés par les e-commerçants ainsi que des prix moyens dépensés par les consommateurs. 5 secteurs ont été analysés en comparant les données du troisième trimestre 2021 avec celles du premier trimestre 2022. L’objectif : connaître l’élasticité prix / budget afin de savoir si les consommateurs achètent plus ou moins cher que l’an dernier.

L’inflation dans le secteur du loisir

 

C’est le secteur du loisir sur lequel l’inflation a le moins d’impact. Le prix d’achat moyen a augmenté de 5,66% ; le prix de vente moyen a augmenté de 5,54%, ce qui est très proche. Au total, 86% des acheteurs sont prêts à payer plus cher pour acheter ces produits. Dans ce secteur, c’est le domaine de l’insonorisation qui est le plus impacté par l’inflation avec un prix de vente augmenté de 7,79% de plus que l’an dernier.

 

L’inflation dans le secteur de l’électroménager

 

Le secteur de l'électroménager est très déséquilibré :

●       le prix d’achat moyen augmente de 4,01% ;

●       le prix de vente moyen augmente de 0,01%.

Les équipements “essentiels” tels que les machines de lavage et les réfrigérateurs ont vu leur prix d’achat baisser par rapport à l’an dernier, mais leur prix de vente augmenter. En clair, les acheteurs ne semblent pas vouloir augmenter leurs dépenses pour ce type de produits afin de faire des économies. Au contraire, le processus s’inverse pour les appareils de cuisson et les caves à vin. Dans le secteur de l'électroménager, 71% des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour acheter des produits.

 

L’inflation dans le secteur de la maison et du jardin

 

L’étude de Steerfox continue avec le secteur de la maison et du jardin. Ici, 66% des consommateurs sont prêts à payer plus cher que l’an dernier. Ils sont prêts à augmenter leur budget de +6,13% malgré une inflation de ces produits de +8,88%. Seule exception pour le bricolage, domaine dans lequel les consommateurs ont baissé leur budget de 0,54%. Notons que le mobilier et l’insonorisation ont connu une inflation très importante avec respectivement +11,23% et +10,67%.

 

L’inflation dans le secteur de la beauté

 

Continuons avec le secteur de la beauté et du bien-être. Globalement, les consommateurs ont diminué leur budget de -5,66% par rapport à l’an dernier. Les prix de vente des produits de santé ont augmenté de 13,77%. Au contraire, les produits capillaires connaissent une inflation de seulement 0,52%.

 

L’inflation dans le secteur du BtB

 

Enfin, le secteur du BtB connaît une inflation importante (+6,93%) et un budget revu à la baisse par les consommateurs (-6,51%). Cela témoigne de la difficulté qu'ont les entreprises à acheter des équipements pourtant essentiels, tels que des blouses de travail et des protections.  

➡ Source : https://www.ecommerce-nation.fr/impact-inflation-ecommerce/

Opter pour un financement plus sûr et plus sécurisé

 

Prix de vente en hausse, prix d’achat en baisse… Finalement, cette situation ne convient ni aux commerçants ni aux consommateurs. Alors, quelles solutions pour lutter contre l’inflation et satisfaire toutes les parties ?

Chez Unlimitd, nous avons ce qu’il vous faut.

Notre plateforme est complètement unique. Nous proposons un financement pour les entreprises digitalisées qui génèrent au moins 10 000 € par mois depuis au moins 6 mois. Avec nous, financez votre entreprise sans passer par le réseau bancaire traditionnel et ses contraintes de crédit. Le principe est simple : l’entreprise rembourse son prêt en fonction de son chiffre d’affaires.

Depuis le début de l’année 2022, déjà plus de 50 clients nous ont fait confiance. En moyenne, nous avons financé 90k 10,8 mois.

Votre entreprise connaît des difficultés suite à l’inflation ? Profitez de notre mode de financement en ligne, complètement sécurisé. Vous pourrez ainsi lutter contre l’augmentation des prix pour continuer à développer votre entreprise !

 

Juillet 18, 2022
Julien Zerbib
Julien Zerbib, financement du e commerce
Partager sur
Icon Facebook
Icon Linkedin

Ces articles pourraient vous plaire

credit de tresorerie
Autres

Mai 27, 2022

Crédit de trésorerie : tout savoir sur son fonctionnement

Lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés en matière de trésorerie, elle peut tout à fait solliciter une banque pour obtenir un prêt spécifique que l’on appelle crédit de trésorerie

Lire la suite
durée financement stock
E-commerce

Juin 18, 2022

Durée de financement du stock pour des ventes en ligne : théorie et pratique

Créer puis développer son activité e-commerce sans cash est illusoire. Même si les clients paient majoritairement comptant, pour encaisser, l’entreprise doit vendre. Et pour vendre, elle doit disposer de produits. Sur quelle durée de financement du stock partir ?

Lire la suite
levée de fonds
Financement RBF

Septembre 06, 2022

Limites des levées de fonds pour financer une start-up

La levée de fonds constitue-t-elle réellement la panacée pour une start-up ? Même s’il semble avoir le vent en poupe quand on parle de jeunes entreprises innovantes, ce mode de financement comporte toutefois ses limites.

Lire la suite